L’énergie éolienne : le vent et tout son potentiel
L'énergie éolienne : le vent et tout son potentiel

L’énergie éolienne : le vent et tout son potentiel

Que représente le vent pour vous ? Un perturbateur ? Celui qui gâche votre journée ensoleillée ? Celui qui réduit les maisons en poussière ? Peut-être même un peu de tout ça ! Je vous le dis… ce n’est pas mon cas. Le vent pour moi, c’est une source fiable d’énergie qui nous aide en toute circonstance. Né à partir des différentes pressions et températures du rayon solaire, le vent est source d’énergie: l’énergie éolienne.

L’éolienne ou l’aérogénérateur

Dans notre langage courant, il est dénommé « éolien », mais techniquement, son véritable nom est « aérogénérateur ». Il sert à capter l’énergie cinétique du vent.

Au premier regard, cet appareil ressemble à un tournesol (clin d’œil pour les amateurs de fleurs).L’aérogénérateur est composé de quatre parties essentielles: le mat, l’hélice, la nacelle et les lignes électriques.

Chacune de ces parties dispense un rôle bien défini pour produire de l’énergie :

  • Le mat : il s’agit du pied de l’aérogénérateur. Comme la tige qui maintient le tournesol, le mat sert à installer l’appareil sur la terre ferme.
  • L’hélice ou les pales : généralement en nombre de trois, elles sont un peu comme les feuilles du tournesol, sauf que celles du tournesol ne tournent pas (bien sûr). Provoqués par la vitesse du vent, les mouvements des pales vont générer de l’énergie.
  • La nacelle ou la génératrice électrique : Elle va converser l’énergie mécanique produite par les pales en énergie électrique d’où son nom génératrice électrique.
  • Le transformateur électrique : Il sert à réguler la tension de l’électricité pour convenir au circuit des consommateurs.
Aérogénérateur : appareil pour produire de l'énergie éolienne
Aérogénérateur : appareil pour produire de l’énergie éolienne

Production d’énergie éolienne

Pour produire de l’énergie éolienne, l’aérogénérateur peut être installé de deux manières différentes : soit sur terre «onshore», soit en mer «offshore». L’un ou l’autre, il faut favoriser une installation dans un lieu avec beaucoup de vent.

Eolien onshore

Des parcs éoliens onshore (c’est-à-dire sur la terre ferme) sont construits un peu partout dans le monde. Donc, petite astuce, si vous ne supportez plus les rafales de vent qui balaient vos maisons et vos champs, investissez dans une valeur sûre : l’énergie éolienne.

Elle est facile à entretenir, dispose d’un prix abordable et protège à 100% notre environnement ;-). De plus, vous pouvez l’installer dans votre jardin pour faire venir de l’électricité dans votre foyer.

Je tiens à vous dire que l’énergie éolienne est une source que beaucoup de pays développés emploient. Comme l’Allemagne qui dispose des plus hautes éoliennes au monde (265m… Waouh).

Eolien offshore

Un aérogénérateur dans la mer est toujours plus bénéfique : la mer comme l’océan dispose d’une pression d’air plus importante que la terre.

Il faut dire que cette technique concerne surtout les gouvernements qui veulent garantir l’approvisionnement en énergie de leurs pays.

En première place nous avons l’Union Européene. Ces membres comme : l’Allemagne, le Danemark ou encore la Belgique investissent d’années en années dans la construction des parcs éoliens offshores.

Nous avons ensuite la Chine avec son projet énergie maritime Shanghai’s East Sea Brigde.

La troisième place est attribuée au Japon. Le pays dispose des offshores les plus sûrs du monde en cas de catastrophes naturelles majeures. Nous avons pu constater leurs forces lors des différents tsunami ayant frappés le Japon.

À noter que cette exploitation est plus coûteuse et nécessite plus d’entretien que l’éolienne onshore, mais produit plus d’énergie.

Parc éolien offshore : production de l'énergie éolienne dans la mer
Parc éolien offshore : production de l’énergie éolienne dans la mer

L’énergie éolienne mécanique et électrique

À partir des mouvements du vent exploités, l’énergie éolienne offre deux types d’énergie: l’énergie mécanique et l’énergie électrique.

Sans conversion en électricité, l’énergie mécanique va permettre d’exploiter directement l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique. Elle provoque une telle force que même les moyens de transport pourront se déplacer… cool n’est-ce pas ?

Pour obtenir de l’électricité, par le biais d’un générateur électrique, l’énergie mécanique de l’aérogénérateur va être conversée en électricité. Cette énergie électrique sera ensuite distribuée dans les lignes électriques.

Mais la production de ces deux types d’énergies est conditionnée par trois éléments :

  • La longueur et la forme des pales : plus les pales sont longues, plus leur capacité de production d’énergie est grande. En effet, l’étendue de la surface balayée par les pales détermine l’énergie récoltée.
  • La vitesse du vent : un mouvement accéléré des pales produit beaucoup plus d’énergies.
  • La densité de l’air : elle conditionne l’énergie cinétique produite par les hélices.

Le vent n’est pas à la portée de notre main, mais beau ou mauvais temps, il reste à notre disposition. Il est le garant de notre énergie éolienne (sinon on l’appellerait pas comme ça ;-)).

On dit que le vent est le souffle du créateur alors croisons les doigts pour que dans les siècles à venir, il souffle encore sur notre planète.

-> Voir aussi: L’énergie hydraulique pour de l’eau en abondance.

Laisser un commentaire

Fermer le menu