Éolienne offshore : tout savoir sur l’éolienne en mer
Éolienne offshore : Tout ce qu'il y a savoir sur l'éolienne en mer

Éolienne offshore : tout savoir sur l’éolienne en mer

Oyez oyez matelot, matelot navigue sur les flots… Je ne sais pas pourquoi, mais en commençant la rédaction de cet article sur l’éolienne offshore cette chanson est venue taper l’incruste dans ma tête. Ou alors est-ce dû au fait que le terme qu’on aborde aujourd’hui fait relatif à la mer ? Who knows ? Bref… assez de blabla. Effectivement, aujourd’hui notre sujet a un lien avec la mer (euh non… ce n’est pas de la petite sirène xD).

Mais c’est quoi l’éolienne offshore ?

Si vous n’avez pas tout suivi sur l’énergie éolienne, je vous conseille de vive de voix de lire cet article avant de poursuivre votre lecture. Et pour ce qui l’on déjà lu, bah, la suite c’est tout de suite.

Eolienne offshore ou éolienne en mer désigne les éoliennes que l’on place en mer. Implantée au large des côtes maritimes, ces turbines sont là pour produire de l’électricité en grande quantité. Contrairement à sa sœur (éolienne onshore), l’éolienne offshore est toute jeune.

parc en mer de l'éolienne offshore
parc en mer de l’éolienne offshore

Les premières recherches et découvertes sur l’éolienne en mer ont débuté au Danemark dans les années 1990. Ainsi, nous pouvons nommés, les grandes entreprises : Alstom, Vestas, Areva ou Siemens comme pionnières dans ce domaine.

L’Europe est (à juste titre) une spécialiste dans l’éolienne offshore. Elle est capable de produire plus de 11 GW d’énergie éolienne répartie dans différents pays. 50% de cette énergie appartient à la Grande-Bretagne, 30% à l’Allemagne et le reste à la Belgique, le Pays-Bas et le Danemark (normal, ils ont été les premiers à investir dans ce milieu).

Il y a environ 5000 éoliennes offshores reliées au réseau électrique européen. Ce qui équivaut à une répartition de 11 pays et 92 fermes éoliennes (waouh). La puissance cumulée de cette production énergétique est répartie entre 6 pays, dont ceux cités précédemment.

répartition de l'énergie produite par l'éolienne offshore en Europe en 2017
répartition de l’énergie produite par l’éolienne offshore en Europe en 2017

Malgré ces chiffres plutôt surprenants, l’énergie déployée par les éoliennes offshores varie selon la disposition des fermes et de la pression du vent.

Les différents types

Il existe deux types d’éoliennes offshores:

  • Axe horizontal : Une éolienne qui a un mat à la forme horizontale. Ce qui signifie que l’hélice de la turbine est perpendiculaire au vent. Généralement, ce genre d’éolienne offshore mesure 20 mètres pour les petites éoliennes et un nombre doublé de la taille de la pale pour les modèles de plus grands envergures.
  • Axe vertical : Le principe de l’axe vertical se décline en trois sortes : le type Darrieus, le type Savonius et le type à voilure tournante.

Avantages et inconvénients de l’éolienne offshore

Comme toutes les choses de la vie, cette technologie a aussi ses atouts mais aussi ses désavantages.

Avantages

  • Les parcs sont équipés pour résister à tous les caprices de la météorologie. Ouragan, tsunami, ect. Rien ne va à bout des parcs à éolienne offshore.
  • L’éolienne offshore possède un système qui lui permet de réguler l’humidité et la température pour éviter la corrosion interne. Il est situé dans la nacelle et la tige de la turbine.
  • Elle peut produire deux fois plus d’électricité que l’éolienne terrestre
  • ce moulin à vent possède une meilleure stabilité que l’éolienne terrestre

Inconvénients

  • L’éolienne en mer coûte entre 30 à 50% de plus cher que l’éolienne terrestre. Un coût élevé dû à son installation et à sa maintenance.
  • Son installation en mer risque de perturber l’écosystème maritime

Je vous ai dit que la Grande-Bretagne est le pays qui possède le plus grand parc à énergie éolienne offshore ? Eh oui… Et 88% des grands parcs éoliens marins se trouvent en Europe du Nord (fascinant).

Conclusion, je suis vraiment d’avis que l’éolienne offshore soit un allié fort du développement durable. Et faire usage de l’énergie renouvelable c’est répondre aux ODD (Objectifs de développement durable). Alors, pourquoi ne pas faire d’une pierre, deux coups.

-> Voir aussi: L’énergie éolienne, le vent et tout son potentiel.

Laisser un commentaire

Fermer le menu