Éolienne onshore : ce moulin à vent modernisé
Éolienne onshore : Quelques mots sur ce moulin à vent modernisé

Éolienne onshore : ce moulin à vent modernisé

Nous avons récemment parlé de l’énergie éolienne, ce procédé fascinant qui permet de produire de l’électricité à partir de l’énergie du vent. L’usage de l’éolienne est une pratique très appréciée dans le monde de l’énergie renouvelable. Dans notre précédent article, nous avons découvert ensemble les différentes sortes d’éoliennes utilisées par tout un chacun, dont l’un est le sujet de notre article : l’éolienne onshore.

Du moulin à vent à l’éolienne onshore

L’homme a très vite su mettre le vent à son avantage. Dès le XIIe siècle, on a vu l’apparition des moulins à vent. Utile pour moudre le grain, pomper l’eau ou encore scier… le moulin à vent est très vite considéré comme l’une des meilleures inventions dans son domaine. Il est même à l’origine de comptine et jeu pour enfant.

Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop vite ! Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop fort !! (vous y êtes là?).

Trève de chanson, passons aux choses sérieuses. Fort de cet usage du moulin à vent, le scientifique américain Charles Brush réalise pour la première fois en 1888 la première turbine éolienne capable de générer de l’électricité.

Voici donc la naissance du tout premier éolienne onshore. Avec un mat de 18 mètres de long, un rotor de 17 mètres de diamètre, cette turbine produisait 12 kW de puissance pour alimenter la maison de Charles Brush. Je sais que ce chiffre ne vous étonne pas trop, mais à une époque où le courant électrique n’existait pas encore on peut dire que c’est énorme comme production.

Il faudra attendre l’an 1900 (arrivée du courant électrique dans la ville natale de l’inventeur) pour que cette éolienne onshore achève sa mission. Évidemment, l’invention de Brush a inspiré plus d’une personne comme le météorologue Paul La Cour qui innove avec quatre palmes pour produire 25kW d’énergie.

Après les deux guerres mondiales et une concurrence avec le charbon, l’engouement pour l’éolienne onshore reprend de plus belle. Les États-Unis, la France et aussi la Grande-Bretagne investissent des sommes folles pour faire de cette turbine un atout considérable pour leurs nations et pour le monde. De là, la puissance de l’éolienne onshore a été multipliée par 100 en 25 ans seulement. Maintenant, nous savons tous d’où proviennent les éoliennes que nous voyons aujourd’hui.

voici un site d'éolienne onshore moderne dans le désert
voici un site d’éolienne onshore moderne dans le désert

Avantages et inconvénients de l’éolien onshore

Éolienne onshore ou éolienne terrestre possède un grand avantage : son prix. En effet, la production de cette énergie est moins coûteuse en faisant un rapport quantitatif/qualitatif. De plus, cette énergie renouvelable produit de l’électricité propre qui peut être exploitée localement.

Je veux dire par là qu’avec l’éolienne onshore, vous pouvez même de chez vous (ce que je conseille vivement) produire votre électricité.

Le plus : vous n’aurez plus à régler des sommes astronomiques à chaque fin de mois. Votre électricité sera gratuite.

De surcroît, l’éolienne onshore ne prend pas beaucoup de place. Il vous faudra juste placer votre turbine en hauteur et dans le sens du vent et… elle fonctionnera très bien. Sans compter que l’énergie générée sera propre. Conclusion, pas d’émission de CO2, pas de propagation de particules toxiques.

Malgré tous ces points positifs, nous pouvons dire que l’éolienne onshore a quand même quelques petits inconvénients. À savoir que :

  • La météorologie : la météo peut-être instable, du coup le vent et donc, la production d’énergie sera soumise à la bonne volonté de la nature
  • La surface au sol : même si l’éolienne onshore ne prend pas beaucoup de place, il vous faut posséder environ 10ha pour établir un site onshore digne de ce nom (l’écart réglementaire des éoliennes est de 200 mètres minimum). Je signale par contre que ceci ne concerne pas les maisons individuelles.

J’espère que ces quelques mots auront suffi à vous faire apprécier l’éolienne onshore. Dans un prochain article, nous aborderons les éoliennes offshores.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Fermer le menu